CORONAVIRUS : FAIRE DU CONFINEMENT UNE OCCASION DE RECENTRAGE

Comment transformer cette période en un retour à l’essentiel ?

Nous devons d’abord donner du sens à notre quotidien par rapport à la situation nationale et internationale : en plus de nous préserver, rester confiné est un acte citoyen qui peut sauver des vies. En évitant d’être contaminés ou contaminants sans le vouloir (certains peuvent transmettre le virus sans avoir de symptômes), nous faisons barrière à la propagation, nous évitons de contribuer à la surcharge des hôpitaux et des soignants. C’est une motivation forte qu’il faut rappeler au fil des semaines. Nous sortirons ainsi plus responsables, plus solidaires de cette épreuve. N’oublions pas qu’elle aura une fin.

Pour en faire un temps d’enrichissement, nous proposerons régulièrement sur le site de l’Aumisme quelques tremplins d’exercices pratiques, de lecture, de réflexion, de méditation, tirés de l’Enseignement écrit de Sa Sainteté le Seigneur HAMSAH MANARAH. Des suggestions simples à la portée de tous, croyants et non-croyants, compatibles avec les conditions de confinement (et qui ne se substituent EN AUCUN CAS aux consignes officielles et traitements médicaux).

*****

REPETER LE SON OM ou AUM

Les bienfaits de la répétition du chant OM – retrouvé dans Amen, Amin, Aum – sont énumérés dans le chapitre I de L’Aumisme, la Doctrine de l’Age d’Or. Pour en profiter, il faut un esprit de bienveillance.

« Chantez le AUM à haute voix et vous purifierez l’ambiance et cristalliserez de bonnes vibrations. Chantez le AUM à voix basse, cela calmera votre mental et favorisera la concentration, aidera à la guérison.

Chantez le AUM mentalement, et vous parviendrez plus facilement à la concentration, à la méditation, à la force intérieure qui libère et délivre l’âme. »

Répétez le OM pour toutes les cellules de votre corps, tous vos organes et vos chakras.

Durant la répétition, visualisez une lumière blanche inondant votre corps.

Répétez le AUM pour votre entourage, votre pays, le monde entier.

Pour toutes celles et ceux qui actuellement quittent leur corps de chair.

Pour aider toutes celles et ceux qui sont malades, qui souffrent, ainsi que leurs familles.

Pour soulager celles et ceux qui sont en proie à la peur et à l’angoisse

Et pour soutenir celles et ceux qui continuent à subvenir aux besoins de la collectivité, à aider et soigner.

 

« Souvenez-vous du chant du AUM.

Il sauve les âmes qui désespèrent.

Il sauve les peuples de la destruction. »

*****